Mon séjour à Barcelone m'a permis de découvrir en avant-première certains jeunes talents qui ont réussi à s'imposer dans ce qui est pour moi le meilleur championnat du monde ! Non, je n'ai pas subi le bourrage de crâne imposé par des médias qui parlent foot 24h/24 et se prennent pour le centre du monde. Non honnêtement, ce championnat est d'un niveau technique ultra relevé et ce n'est pas un hasard si le FC Séville et le FC Barcelone ont remporté la Coupe UEFA et la Ligue des Champions l'an passé.
Je ne suis évidemment pas certain que tous les joueurs dont je vais vous parler vont tous percer au niveau continental, voire international, car une carrière de sportif de haut niveau est soumise à de nombreux aléas. Mais je parierais sans prendre trop de risques que vous allez entendre parler de certains joueurs ici pour la première fois et certainement pas la dernière !

Daniel Alvés : 23 ans, latéral droit, FC Séville. Sans aucun doute, ce brésilien est le meilleur latéral droit d'Espagne et est promis à un bel avenir. Vif, technique, rapide, il sait se montrer intraitable en défense et ses montées offensives sont toujours dangereuses. Ce n'est pas pour rien que Chelsea serait prêt à mettre 15M€ pour s'attacher ses services !

Daniel_Alves

Jesus Navas : 21 ans, milieu droit, FC Séville. En Espagne, il se dit que ce milieu de terrain forme avec Daniel Alvés le meilleur couloir droit d'Europe : ce n'est pas faux ! Petit gabarit, rapide et très grand dribbleur, ce joueur formé au club hante les nuits de tous les latéraux d'Espagne. A tel point qu'il a déjà séduit l'Olympique Lyonnais qui était prêt à mettre le paquet pour s'attacher les services de la petite perle. En vain, le club n'est pas vendeur...

Jesus_Navas

Borja Oubiña : 24 ans, milieu défensif, Celta Vigo. Bien sûr, le galicien a un âge un peu avancé pour être considéré comme un espoir mais il n'empêche que cette saison, il a véritablement explosé au plus haut niveau. Avec lui, Vigo a enfin trouvé un successeur à Makélélé : un récupérateur infatigable qui sait aussi se transformer en premier relanceur de l'équipe. Ses qualités ont tapé dans l'oeil du sélectionneur et il a disputé son premier match international le 2 septembre 2006.

Borja

Andrés Iniesta, 22 ans, milieu de terrain, FC Barcelone. Peut-on vraiment parler de révélation quand on se rappelle ses performances en Ligue des Champions l'an passé ? Non mais on peut parler de confirmation d'un talent XXL !  C'est vraiment le maître du milieu de terrain : il récupère, relance, dribble, temporise, offre des caviars à ses attaquants et quand il en a envie, marque ! Ce n'est pas pour rien qu'il a mis Xavi sur le banc !Il est vraiment impressionnant et en plus d'être le joueur le plus sous-estimé du Barça, il est sans conteste le meilleur joueur de son équipe depuis le début de la saison. A mes yeux, c'est l'un des tout meilleurs milieux au monde, tout simplement !

Iniesta

Sergio Ramos, 20 ans, défenseur, Real Madrid. Comme pour Iniesta, on ne peut pas vraiment parler de révélation plutôt de confirmation. Depuis le début de saison, c'est la seule satisfaction du côté du Real Madrid dont il est déjà un taulier. Il a déjà tout pour lui : la vitesse, le physique, le placement, le jeu de tête... il doit juste améliorer sa concentration et aussi sa relance. Maintenant, à drote ou ans l'axe, il n'a plus qu'à attendre que le Real retrouve son lustre passé pour être enfin connu du monde entier...

Sergio_Ramos

Sergio Garcia : 23 ans, attaquant, Real Saragosse. Le meilleur buteur de l'histoire des équipes de jeunes du Barça (rien que ça !) n'a jamais eu sa chance au sein du club blaugrana, concurrence des Eto'o, Ronaldinho, Messi et autres Giuly oblige ! Pourtant, c'est un vrai bon joueur de foot : technique, passeur, dribbleur... Mais s'il ne marque pas beaucoup dans la Liga, il se révèle être le parfait complément de l'argentin Diego Milito, candidat au titre de pichichi. Avec ce duo d'attaque soutenu par la doublette argentine D'Alessandro, Aimar, Saragosse peut espérer jouer les trouble-fêtes et pourquoi pas, décrocher son billet pour la Ligue des Champions...

Sergio_Garcia

Alexis : 21 ans, défenseur, Getafe. Arrivé de Malaga à l'intersaison, ce solide défenseur n'a pas mis longtemps à s'acclimater au 3ème club de la capitale espagnole : il s'est imposé comme le patron de la meilleure de la Liga. Au point qu'il se murmure qu'Alexis pourrait vite faire ses bagages mais le déménagement ne serait pas très long car du côté de Santiago Bernabeu, on aimerait bien le voir protéger les buts d'Iker Casillas. Sinon, le Milan AC qui le suit depuis qu'il a 15 ans serait prêt à lui ouvrir ses portes...

Alexis

Florent Sinama-Pongolle, 22 ans, Recreativo Huelva. Alors qu'on n'y croyait plus trop, l'ancien champion du monde des moins de 17 ans réalise enfin sa première bonne saison au plus haut niveau au point d'être considéré comme la véritable star de son équipe (en même temps, il ne joue qu'à Huelva...). Il marque, provoque, bref c'est un véritable poison qui confirme enfin tous les espoirs placés en lui il y a quelques années.

Sinama_Pongolle

Chica : 21 ans, arrière latéral, Espanyol Barcelone. Le jeune catalan m'avait impressionné face au Real Madrid où il avait rendu Robinho aussi inoffensif que Fabrice Pancrate ! En plus de ça, il est rapide et n'hésite pas à monter rageusement sur son côté gauche. Sans conteste, la révélation de l'année du côté de Montjuic...

Chica

Raul Albiol : 21 ans, défenseur, FC Valence. Du côté de Valence, l'entraineur pourrait choisir d'aligner ensembl Marchena et Ayala en défense centrale mais les deux internationaux sont en concurrence : le titulaire indiscutable, c'est Raul Albiol ! Pas surprenant quand on voit évoluer ce joueur qui est le prototype du défenseur moderne : rapide, physique, bon de la tête et pas maladroit avec ses pieds. Mais qu'attend l'équipe d'Espagne pour le sélectionner ?

Albiol

David Silva : 21 ans, milieu offensif, FC Valence. Le dernier joyau du centre de formation du FC Valence réalise un début de saison impressionnant, au point d'être le joueur le plus utilisé de son équipe depuis le début de saison ! Pourtant la concurrence est forte puisque ce sont les internationaux espagnols Vicente et Joaquin qui ont été relégués sur le banc de touche. Ce gaucher, capable d'évoler sur le côté gauche comme sur le côté de droit ou en soutien d'un attaquant de pointe, est un dribbleur déroutant qui délivre caviar sur caviar à ses partenaires. David Silva compense sa petite taille (1m70) par une capacité d'accélération déroutante et est déjà international : il a même été de loin le meilleur joueur de la sélection lors des derniers matches, pas très glorieux certes, de l'équipe nationale espagnole.

David_Silva

Raul Garcia : 20 ans, milieu de terrain, Osasuna. Encore un jeune milieu de terrain espagnol talentueux : c'est vrai que comme la paella, c'est une spécialité locale ! Comme le veut l'école espagnole, c'est un bon récupérateur qui excelle dans l'art de la relance. Mais il est surtout très précoce puisqu'alors qu'il n'avait que 19 ans, il a été l'un des joueurs clés qui a amené Osasuna au tour préliminaire de la Ligue des Champions l'an passé. Pour véritablement exploser, il va sans doute quitter sa ville de Pampelune à la fin de la saison : il devrait alors faire le bonheur du Real ou, plus certainement, de Valence qui est en train de bâtir une équipe jeune et très espagnole...

Raul_Garcia

Sergio Aguero : 18 ans, attaquant, Atletico Madrid. Attention prodige : à 14 ans, il débutait dans le championnat d'Argentine, à 17 ans, il marquait déjà 15 buts en championnat et à 18 ans, il rejoignait Madrid pour plus de 25M€ ! "El Kun" évolue dans le même registre qu'un autre prodige argentin, du FC Barcelone celui-ci, un certain Lionel Messi : un autre petit gabarit, avec une accélération terrible et des dribbles déroutants. En quelques matches, il a relégué Mista sur le banc pour former avec Fernando Torres le plus jeune mais pas le moins talentueux duo d'attaque d'Europe. En plus, Aguero semble aimer les gros matches puisqu'il a profité de sa première incursion au Camp Nou pour inscrire le but de l'égalisation de son équipe face au Barça...

Aguero