Chaque dimanche, la Mairie de Paris organise l'opération "Paris respire" où plusieurs quartiers de la capitale sont uniquement réservés au piétons, aux rollers, aux vélos ou aux trottinettes. Cette semaine, il semblerait que l'opération ait été avancée d'un jour, n'ait été réservée qu'à un seul quartier, la Porte de Saint-Cloud, et n'ait duré que 90 minutes !
Oui, le PSG a battu Monaco 4 à 2 et se donne un peu d'air au classement ! Il faut dire que la dernière victoire du Paris Saint-Germain en championnat remontait au 28 octobre dernier, c'était face à Rennes et à l'époque nos montres étaient encore à l'heure d'été. Depuis les aiguilles ont fait de nombreuses fois le tour du cadran mais Paris n'a pas décollé au classement et les trois points pris ce soir sont très importants à l'heure du maintien.

T_te_Amara_Dian__Monaco   But_Roma_csc

Comme face à Rennes, Amara Diané a ouvert le score et a été un des grands hommes de ce match puisqu'il est impliqué dans les 4 buts de son équipe. Au milieu, Rothen et Edouard Cissé ont récupéré de nombreux ballons et ont connu peu de déchêt. Dans les buts, Landreau a été très présent et surtout déterminant lorsqu'il a arrêté le pénalty de Piquionne qui aurait permis à Monaco d'égaliser à 2 partout.
A Monaco, Camel Meriem a été gigantesque et aurait pu marquer le but de l'année si après avoir éliminé 3 parisiens, sa frappe n'avait pas été repoussée par la barre tranversale. En attaque, Piquionne a pesé sur la défense parisienne au contraire de Gakpe et de Ménez qui ressemblait plus à Pierre qu'à Jérémy, le grnad espoir du football tricolore. En défense, Givet a été catastrophique et nous a crédité d'un match à la Christanval (passes dans les pieds de Diané, en retard sur chaque intervention, mauvais placement... et Roma a été digne de son prédécesseur dans les buts monégasques, un certain Stéphane Porato. Pour les plus jeunes, on peut rappeler que le compagnon de Cachou s'appelait Pourito dans Iss Pro Evolution Soccer sur Playstation 1. Seul Monsoreau a surnagé dans cette défaite qui semblait sortir du lit comme nous l'a montré Bolivar sur le but de Rodriguez.

Sortie_Flavio_Roma   Arr_t_Landreau_p_nalty_Piquionne

Mais malgré cela et une pelouse dans un état lamentable, on a assisté à un bon match de foot avec de nombreuses occasions et deux équipes qui ont joué l'attaque. En tout, il y a plus de 30 tirs ! En plus, il y a du suspense, de la peur, bref tout ce qu'on aime. Ca faisait longtemps que le Parc attendait un tel spectacle et c'est un beau cadeau qu'ont fait les deux équipes pour les 15 ans des Lutèce Falco !