C'est officiel, l'idole des Skyblogs, aka Cristiano Ronaldo a été élu Ballon d'Or France Football pour l'année 2008 et succède au Brésilien Kaka au palmarès de la plus prestigieuse des récompenses individuelles. Au final, il obtient 446 points (contre 444 pour Kaka l'an passé) et 77 jurés sur 96 l'ont placé en tête de leur bulletin. Mieux, il est le seul nominé qui apparaît dans le Top 5 de chaque juré.
C'est donc un véritable plébiscite qui a été fait au joueur Portugais et, comme pour la liste des 30 nominés, je suis désagréablement surpris par ce choix. Je conteste donc de Ballon d'Or qui semble pourtant incontestable. En m'appuyant sur les 4 critères énoncés par France Football pour attribuer ce trophée, je vais vous expliquer pourquoi, à mes yeux, Cristiano Ronaldo ne mérite pas le Ballon d'Or.

Le premier critère est le suivant : "Ensemble des performances individuelles et collectives (palmarès) pendant l'année considérée". A priori, le numéro 7 des Red Devils n'a pas de rivaux à ce niveau puisqu'en plus de remporter la Premier League et la Ligue des Champions, il a fini meilleur réalisateur des 2 compétitions avec 31 et 8 buts. Lors d'une année impaire, cela aurait été plus que suffisant. Mais en 2008, Ronaldo est passé complètement au travers de la compétition majeure de l'année : l'Euro organisé en Suisse et en Autriche. Et en 2004, Henry qui avait survolé la Premier League avec l'invincible équipe des Gunners (aucune défaite en premier League de toute la saison 2003-2004) s'était vu refuser un Ballon D'Or qui lui semblait promis à cause d'un Euro en demie-teinte. Et sauf pour les deux premiers du classement (Ronaldo et Messi), l'Euro a fortement influencé les jurés car on trouve 4 Espagnols dans le Top 10 et Archavine est même classé 6ème !
Logiquement, un joueur Espagnol, dont la sélection a survolé l'Euro, aurait dû être un sérieux prétendant à ce trophée. Parmi ceux qui on brillé en Juin, on pouvait exclure Xavi (pas très inspiré lors des 6 premiers mois de l'année et le Barça n'a rien gagné), David Silva et David Villa (Valence a lutté jusqu'au bout pour son maintien), Marcos Senna (les jurés n'ont pour la plupart jamais vu jouer Villareal et ils ont tort) ou Andres Iniesta (étrangement absent de la liste des 30 nominés). Il restait donc Iker Casillas et Fernando Torres. Le portier Madrilène a été étincelant toute l'année, sauvant le Real à plusieurs reprises, remportant un quatrième titre de champion d'Espagne et n'encaissant aucun but lors des rencontres à élimination directe du dernier Euro. Mieux, Casillas a s'est montré décisif lors de la séance de tirs-aux-buts face à l'Italie. Quant à Fernando Torres, sa saison est aussi belle au niveau individuel puisqu'il a lui aussi enfilé les buts (24 buts en Angleterre, 6 en Ligue des Champions et sans tirer les pénaltys) et s'est montré décisif en Finale de l'Euro. Il n'a donc rien à envier à Ronaldo au niveau palmarès cette saison.
Pour en revenir au Portugais, je ne le considère pas comme le principal artisan de la victoire de Manchester United en Ligue des Champions. Pour moi, le véritable héros de l'épopée européenne des Mancuniens est Edwin Van der Sar qui a multiplié les parades décisives en quarts, en demi et en finale où il arrêta le pénalty d'Anelka. Ainsi, il a fait oublier à la Terre entière, et aux jurés par la même occasion, que Ronaldo, par pêché d'orgueil, avait failli faire perdre son équipe en ratant son tir au but. Heureusement pour lui, John Terry a glissé et Van der Sar a fait le reste. D'ailleurs, lors des phases finales de cette Ligue des Champions, Cristiano Ronaldo n'a pas montré grand chose d'ébouriffant, son bilan personnel étant sauvé par son but en finale. En demi, il a même été complètement éclipsé par la classe d'un Léo Messi qui aurait pu prétendre à mieux sans ses satanés blessures. Ce scénario n'est pas nouveau : l'an passé, Ronaldo n'avait pas non plus tenu la comparaison avec Kaka.
Enfin, le Ballon d'Or consacre un joueur sur une année civile et non sur une saison. Et Ronaldo, en vacances dans les Alpes en Juin, vient tout juste de refouler une pelouse. Alors si on ne prend en compte que 6 mois dans l'année, Messi est l'incontestable Ballon d'Or...

Le 2ème critère est la "Classe du joueur (talent + fair play)". Au niveau du talent du joueur, je n'ai pas grand chose à redire, il faut bien le reconnaître. Doté d'une technique largement supérieure à la moyenne, agile des deux pieds, rapide, dribbleur, redoutable tireur de coups francs, puissant, bon passeur, endurant, créatif, imprévisible et doté d'une grosse frappe de balle, Ronaldo n'a que très peu de défauts. Le principal étant de se montrer trop individualiste quand le collectif va mal, sans oublier cette tendance à disparaître de la circulation lors des grands rendez-vous.
Au niveau du fair play, ça se gâte. En 2006, il n'avait pas hésité à dénoncer Rooney à l'arbitre du sulfureux Portugal-Angleterre du Mondial Allemand ce qui avait valu un carton rouge à son coéquipier de MU. Belle mentalité. Pour ne rien gâcher, le natif de Madère est également un excellent plongeur qui n'hésitera pas à se jeter la tête dans le gazon au premier contact venu. Et il a déjà reçu 4 cartons rouge au cours de sa carrière ce qui est énorme pour un attaquant de 23 ans. Les jurés semblent donc avoir mis de côté ce criètre qui a quand même coûté 2 Ballons d'Or à Zidane (2000 et 2006).

Le 3ème critère est la "Carrière". Ronaldo est encore jeune (23 ans) mais il a déjà une belle carrière derrière lui puisqu'il a déjà remporté 2 Championnats d'Angleterre, une Cup, une Coupe de la Ligue Anglaise et bien entendu, une Ligue des Champions. Pas grand chose à redire à ce niveau donc mais il en va tout autrement avec le dernier critère.

Enfin, le 4ème critère est la "Personnalité, le rayonnement". A part ses plus grands admirateurs, personne ne pourra défendre Ronaldo sur ce point. Imbu de lui-même, le Portugais mérite bien un melon d'or comme l'illustrent ces différentes déclarations : "Je ne suis pas uniquement le meilleur joueur du monde, je suis également le second et le troisième. Il n’y a personne devant moi, même si je dois reconnaître que Kaka, Messi et Torres ont un excellent niveau.", "J'ai marqué 42 buts sur toute la saison, 31 en Premier League, j'ai remporté la Ligue des champions, et j'ai été le meilleur attaquant et buteur. Ce n'est pas moi qui décide, mais je suis confiant (concernant le Ballon d'Or).", "Si vous regardez ce que j'ai fait au cours de la saison, je pense que j'ai fait plus que n'importe qui. Que devrais-je faire de plus pour gagner le Ballon d'Or et le prix FIFA ? (...) Je ne vois pas de rival possible, je suis tranquille.","Je suis déjà entré dans l'histoire du club. Dès que je vais rejouer, les supporteurs vont à nouveau m'aimer." ou encore "Certains disent que je suis le meilleur…". Bref, le triomphe de la modestie.
De plus, Cristiano Ronaldo n'est pas un personnage très loyal. Tout l'été, il a déclaré vouloir quitter Manchester pour le Real, oubliant tout ce que le club et Alex Ferguson avaient fait pour lui. Mais non, Cristiano était irrésistiblement attiré par le soleil et surtout les nuits madrilènes. Mais avec de l'argent tout s'arrange et grâce à une énième revalorisation salariale, Ronaldo est resté une saison de plus en Angleterre...

En résumé, je trouve tout simplement qu'attribuer le Ballon d'or à Cristiano Ronaldo n'avait rien d'évident car il est passé à côté de son Euro et n'a rien montré d'exceptionnel lors des matchs à enjeu. Pire d'autres joueurs se sont révélés plus précieux que lui lors de ces rencontres. Enfin, nous l'avons vu, en terme de sportivité et de comportement, il est loin d'être une référence.
A mon sens, Casillas et Torres méritaient plus cette récompense, de par leur régularité et leur comportement irréprochable sur et en dehors du terrain. D'ailleurs, ce classement 2008 comporte d'autres incohérences comme par exemple, Adebayor qui devance Eto'o, Rooney ou Agüero ! Et Ribéry n'est que 16ème alors qu'il porte le Bayern sur ses épaules...

Pour info, voici le classement du Ballon d'Or 2008 :

1. Cristiano Ronaldo (Portugal, Manchester Utd), 446 points
2. Lionel Messi (Argentine, FC Barcelone), 281 pts
3. Fernando Torres (Espagne, Liverpool), 179 pts
4. Iker Casillas (Espagne, Real Madrid), 133 pts
5. Xavi Hernandez (Espagne, FC Barcelone), 97 pts
6. Andreï Archavine (Russie, Zénith St-Pétersbourg), 64 pts
7. David Villa (Espagne, Valence CF), 55 pts
8. Kaka (Brésil, Milan AC), 31 pts
9. Zlatan Ibrahimovic (Suède, Inter Milan), 30 pts
10 Steven Gerrard (Angleterre, Liverpool), 28 pts
11. Marcos Senna (Espagne, Villarreal),16 pts.
12. Emmanuel Adebayor (Togo, Arsenal), 12 pts.
13. Wayne Rooney (Angleterre, Manchester United), 11 pts.
14. Sergio Agüero (Argentine, Atletico Madrid), 10 pts.
15. Frank Lampard (Angleterre, Chelsea), 8 pts.
16. Franck Ribéry (France, Bayern Munich), 7 pts.
17. Samuel Eto'o (Cameroun, Barcelone), 6 pts.
18. Gianluigi Buffon (Italie, Juventus Turin), 5 pts.
19. Michael Ballack (Allemagne, Chelsea), Cesc Fabregas (Espagne, Arsenal), 4 pts.
21. Didier Drogba (Côte d'Ivoire, Chelsea), Sergio Ramos (Espagne, Real Madrid), Nemanja Vidic (Serbie, Manchester United), 3 pts.
24. Edwin van der Sar (Pays-Bas, Manchester United), Ruud van Nistelrooy (Pays-Bas, Real Madrid), 2 pts.

Non cités : Karim Benzema (Lyon), Pépé (Real Madrid), Luca Toni (Bayern Munich), Rafael van der Vaart (Real Madrid), et Youri Zhirkov (CSKA Moscou).

Alors vivement 2009 et le sacre de Leo Messi ! Oui car les années impaires, on ne sacre que les lauréats incontestables : Ronaldinho, Kaka, Owen...