Après un peu plus de deux mois d'absence, le championnat de Ligue 1 reprend ses droits. Une Ligue 1 qui s'est inspiré du Real Madrid en dépensant à tout va sur le marché des transferts, enfin surtout Marseille et Lyon. Seul problème, ces deux clubs ont joué les "Real Madrid de Ligue 1" et, au lieu d'acheter à prix d'or des joueurs de classe internationale, ils ont surpayé des joueurs moyens comme Bastos, Gomis, M'Bia ou Cissokho. Et ça aurait pu être pire car on est passé près d'un Loïc Rémy à 18 M€ + Mounier.
Il n'empêche que le championnat s'annonce très ouvert avec 3 grands prétendants au titre (Marseille, Lyon et Bordeaux), un sérieux outsider (Paris) et des trouble-fêtes en pagaille (Lille, Toulouse, Rennes...). Alors qui va soulever l'Hexagoal cette saison ? A vos pronostics !

1) Olympique Lyonnais : La dernière fois que les clubs français avaient succombé à la folie des transferts (en 2004), les Lyonnais étaient jugés nettement inférieurs à leurs rivaux de l'époque (Paris et Marseille). Sauf qu'au final, les Lyonnais se sont baladés et ont fini champion avec 12 points d'avance sur son dauphin Lillois. Pourquoi un tel scénario ne se répèterait-il pas ?
Bien sûr, Juninho et Benzema sont partis mais Lisandro Lopez est arrivé alors que le départ du Brésilien pourrait libérer ses ex coéquipiers. Car même en ayant dépensé plus de 70 M€ sur le marché des transferts, il se pourrait que les meilleures recrues de l'OL aient pour nom Pjanic, Delgado, Makoun, Ederson ou Bodmer; sans oublier les jeunes pousses du centre de formation comme Tafer ou Grenier. Et avec Lloris dans les buts, un Cris revanchard en défenseur et Toulalan en râtisseur infatigable au milieu, cette équipe sera très difficile à manœuvrer.

2) Bordeaux : Depuis que Bordeaux s'est mis au Blanc, les Girondins n'ont jamais fini au-delà de la deuxième place et je ne vois pas pourquoi cette série prendrait fin cette année. Malgré tout, il est fort probable que le millésime 2010 ne soit pas aussi exceptionnel que le grand cru 2009.
Car paradoxalement, le destin de cette équipe au jeu collectif si bien huilé, repose sur les épaules ou plutôt sur la tête d'un seul homme : Marouane Chamakh. Si le Marocain quitte son club formateur, il sera très difficile de trouver un remplaçant à sa hauteur mais s'il reste, il risque de ne pas être à son meilleur niveau au cours des premiers mois.
Malgré tout, les Girondins devraient rester ancrés dans le haut du tableau car Gourcuff et Laurent Blanc sont toujours là. De plus, cette équipe n'a pas besoin de créer des automatismes qui existent déjà et reste sur une impressionnante série de 11 victoires consécutives. Et contrairement à ce que l'on peut dire, je trouve que les Bordelais ont une belle profondeur de banc avec : des attaquants ayant déjà marqué plus de 10 buts en une saison de Ligue 1 (Bellion et Gouffran), un milieu de terrain de très grande classe (Fernando), des défenseurs expérimentés (Planus et Jurietti) et de jeunes joueurs talentueux (Sertic, Ducasse et Saivet).

3) Paris Saint-Germain : La saison dernière a été celle de la résurrection, cette année doit être celle de la confirmation. A priori tous les ingrédients sont réunis pour que les Parisiens occupent le devant de la scène cette saison puisque l'équipe qui a fini la saison dernière lessivée s'est renforcée et ne jouera pas l'Europe.
Avec un Coupet surmotivé dans les buts, l'éclosion attendue de Sakho, la résurrection de Bourillon, l'abattage de Clément et Makélélé et l'activité du duo d'attaque Erding-Hoarau, Paris a un onze-type de haut vol. Par contre, on ne peut pas en dire autant des remplaçants où seuls Luyindula, Chantôme, Jallet et Camara (ou Bourillon lorsque Camara sera remis de sa blessure) semblent au niveau, sans oublier le prometteur Makonda. Un effectif un peu limité certes mais suffisant pour remporter une coupe, comme chaque année paire. Surtout, le sort du PSG reposera essentiellement sur les pieds du joueur le plus spectaculaire de Ligue 1, Stéphane Sessegnon. S'il est en forme, Paris sera injouable, s'il se blesse, la saison sera beaucoup plus compliquée...

4) Marseille : Souvent, les Marseillais sont annoncés favoris en début de saison et depuis 16 ans, ils n'ont pas soulevé le moindre trophée. Et il n'y a aucune raison que cela change car après un saison précédente plus que réussie, les Marseillais ont décidé de tout chambouler : exit donc Pape Diouf, Eric Gerets, Lorik Cana, Karim Ziani, Boudewijn Zenden et bientôt Vlabuena et Brandao ?
L'OM et Didier Deschamps n'ont donc nullement retenu les leçons du passé car à chaque fois que les Olympiens ont connu un arrivage massif de joueurs, ils ont connu une saison galère comme en 1999-2000 ou en 2004-2009. Tous les 5 ans, Marseille commet donc la même erreur car le temps que des automatismes se créent, ce sera l'heure de la CAN où partiront les M'Bia, Bakary Koné, Taye Taïwo et peut-être même Kaboré. De plus, certaines individualités me semblent complètement surévaluées : Diawara a fait la saison de sa vie la saison dernière et n'évoluera pas au même niveau cette saison, Heinze accuse le poids des ans et des blessures, M'Bia a les pieds carrés, Lucho Gonzalez aura certainement besoin d'un temps d'adaptation à la Ligue 1 alors que Morientes est un Kezman (il enchainait les buts... il y a 5 ans !) avec 3 ans de plus.
En plus, la relance n'est pas le point fort de cette équipe et un bon pressing peut suffire à les faire déjouer. Et devant, l'animation offensive dépend beaucoup trop de Niang et le pari Ben Arfa me semble risqué. Donc le temps de mettre en place un collectif, les Marseillais arriveront sans doute à arracher l'Europe, mais l'Europa Cup !

5) Lille : Le LOSC a vécu une intersaison mouvementée avec le faux-départ de Rudy Garcia mais au final, les Lillois se présentent sous un visage plutôt inchangé, d'où une position inchangée au classement ! Certes Bastos est parti mais c'était surtout un joueur de coups de pied arrêtés mais, dans un tout autre registre, le virevoltant Eden Hazard devrait faire oublier assez rapidement le Brésilien.
De plus, cette équipe lilloise est parfaitement équilibrée avec des joueurs offensifs de talent (Hazard donc, mais aussi Obraniak, Vittek, De Melo ou Frau), un milieu de terrain  petit par la taille mais grand par le talent et une défense solide. Il manque juste un latéral gauche (Morel ?) pour compléter l'effectif...

6) Rennes : Chaque saison, les Rennais oscillent entre la 4ème et la 7ème place et ils devraient faire de même cette saison vue que M'Bia, seul départ notable chez les Bretons, sera certainement avantageusement remplacé par le prometteur Alexander Tettey. En bonus, Antonetti récupère Ismaël Bangoura et Inamoto, donc pas de quoi viser beaucoup plus haut que l'an passé !

7) Toulouse : L'équipe surprise de l'an passé ne pourra justement plus compter sur l'effet de surprise cette saison. Basé essentiellement sur l'impact physique, le jeu des Toulousains me semble trop limité pour viser plus haut car il leur sera presque impossible d'avoir la même réussite devant le but que l'an passé. Heureusement pour eux, Gignac est resté ce qui devrait leur permettre de bien figuré dans le Top 10, si leur buteur vedette est en forme et si Étienne Didot n'est pas blessé...

8) Saint-Etienne : Après avoir flirté avec la zone rouge toute la saison dernière, les Stéphanois espèrent refaire le coup des Parisiens et des Toulousains l'an passé qui après avoir sauvé leur peau lors de la dernière journée de la saison 2007-008, ont squatté le haut du tableau la saison suivante. Pour cela, les Verts ont mis toutes leurs chances de leur côté en se débarrassant de leur ex panthère et désormais chat noir, Bafé Gomis.
Ça ne pourra donc qu'être mieux cette saison mais les hommes d'Alain Perrin ne semblent pas armés pour viser plus haut car les joueurs de classe se comptent sur les doigts d'une main : Loïc Perrin, Blaise Matuidi, Ilan, Payet et Sako ?

9) Monaco : La saison passée, l'ASM a été capable du meilleur (un match nul à Gerland) comme du pire (une défaite à domicile face au Havre), une irrégularité chronique dûe en grande partie à la jeunesse de l'effectif monégasques. Certes les joueurs de la Principauté n'ont pas beaucoup changé mais les jeunes pousses locales ont gagné un an d'expérience et avec quelques joueurs d'expérience pour les encadrer, Monaco peut espérer retrouver le Top 10, surtout si un buteur est recruté pour mettre à profit les caviars de Mollo et Nenê...

10) Nice : Rien de bien nouveau sur les bords de la Côte d'Azur, à part le départ d'Antonetti. L'effectif est presque inchangé et les Niçois peuvent espérer une saison similaire à la précédente, à moins que les départs de Kanté et Rool se fassent plus sentir que prévu...

11) Nancy : Après une saison qui a marqué une régression par rapport aux précédentes, Nancy, jusque là adepte du statu quo a décidé de modifier en profondeur son effectif. Mieux, Pablo Correa aurait décider de développer un football (un peu plus) offensif ! Comme quoi, tout arrive... Il faut maintenant espérer que ces bonnes intentions payent et que l'ASNL prenne un nouveau départ...

12) Auxerre : Après un début de saison difficile, l'AJA a fini l'exercice précédent en trombe grâce à un Jelen en état de grâce (11 buts lors des 16 dernières journées). Mais malheureusement pour les Auxerrois, leur buteur polonais s'est blessé et sera indisponible pendant deux mois. Un coup dur pour cette équipe solide mais sans génie et totalement détendant de son avant-centre vedette. Aux Licata, Oliech et Niculae (qui ne pourra pas faire pire que la saison passée où son compteur buts est bloqué à 0) de rependre le flambeau en attendant le retour du messie icaunais...

13) Sochaux : Comme tous les ans, les Sochaliens ont perdu leur meilleur joueur et cette année, c'est au tour Melvut Erding, qui a sauvé son club formateur de la relégation au lors des deux dernières saisons, de quitter le Doubs. Malgré tout, le FC Sochaux devrait vivre une saison moins mouvementée que les précédentes en s'appuyant sur Sverkos devant, Bréchet derrière et sur ses jeunes pousses au milieu (Boudebouz, Tulasne, Martin...).

14) Lorient : Le miracle n'aura pas eu lieu : les autres clubs de Ligue 1 se sont enfin rendus compte de la qualité des joueurs Bretons et les plus talentueux d'entre eux (Jallet, Ciani, Abriel, en attendant Morel) ont rejoint des prétendants au titre. Heureusement, Gameiro, Amalfitano, Jouffre et Vahirua sont toujours là alors que le meilleur défenseur de L2, Laurent Koscielny, est arrivé. Ce sera sans doute suffisant pour se maintenir, en attendant une nouvelle saignée l'an prochain avec le départ programmé de Christian Gourcuff...

15) Valenciennes : Cette année, les équipes de Ligue 1 qui ont changé d'entraîneur n'ont pas bouleversé leurs effectifs et Valenciennes n'échappe pas à la règle. De nouveaux joueurs (Rémi Gomis, Cohade et Ben Khalfallah) sont arrivés pour renforcer le milieu de terrain mais le club parviendra-t-il à digérer le départ de Darcheville dont la venue avait coïncide avec le renouveau des Valenciennois la saison passée ? Quand on voit que son remplaçant s'appelle Samassa, on se dit que ce n'est pas gagné...

16) Le Mans : La tradition veut que chaque saison, le MUC 72 perde ses meilleurs joueurs et cette année encore, la tradition a été respectée puisque Gervinho, Pelé et Paulo André ont quitté la Sarthe. Mais la tradition veut aussi que chaque année, Le Mans se maintienne sans trop de soucis car les inconnus recrutés et les jeunes du centre de formation remplacent sans sourciller les partants. A noter, les Manceaux innovent cette année car durant la CAN, ce ne sont pas seulement les joueurs sélectionnés pour cette compétition qui vont quitter le club mais aussi l'entraîneur !

17) Lens : Visiblement, la relégation de la saison 2007-08 a fait mal aux finances du club de Gervais Martel car les Sang et Or éprouvent les pires difficultés à recruter cet été. Cette équipe qui a déjà montré ses limites l'an passé devra donc lutter pour assurer son maintien...

18) Grenoble : L'an passé, les Grenoblois ont assuré leur maintien grâce à leur énorme réussite du début de saison où leur seul tir cadré se transformait en but. Les Grenoblois et leur football restrictif ont donc réussi l'exploit de se maintenir avec la plus mauvaise attaque de Ligue 1 (24 buts seulement, soit autant que le seul Gignac !). Même si des joueurs offensifs ont été recrutés (Ljuboja et Matsui), tel miracle ne devrait pas se reproduire cette saison car le crime ne peut pas payer deux années d'affilée...

19) Montpellier : La saison risque d'être longue pour des Héraultais qui ont obtenu leur billet pour la L1 lors de la dernière journée de championnat de Ligue 2. Le club de la Paillade a conservé ses meilleurs éléments et engagé des vieux habitués de la Ligue 1 (Dernis, Jeunechamp, Pitau). Un recrutement qui devrait permettre aux Montpellierains de ne pas finir bons derniers du championnat...

20) Boulogne : Lors de l'exercice 2007-08, les Boulonnais ont assuré leur maintien en Ligue 2 grâce à un but de Damien Perrinelle dans les dernières minutes du dernier match de la saison. C'est avec quasiment les mêmes joueurs que Boulogne a décroché son ticket pour l'élite l'an passé, ce qui me fait croire que cette équipe est au-dessus de ses possibilités réelles. De plus, cette équipe manque cruellement d'expérience car Frédéric Da Rocha a dû jouer plus de match au plus haut niveau que tout le reste de l'effectif.
Je veux bien croire au talent offensif de Grégory Thil et qu'en sport, rien n'est jamais joué mais cette équipe de Boulogne devrait être le digne successeur de Metz et du Havre comme lanterne rouge du championnat...