03 juin 2010

Jesús Navas, Jamais sans ma mère

Dimanche, c'était la fête des mères et on peut-être sûr que Jesús Navas a célébré cet évènement comme il se doit. Enfin, l'Andalou a plutôt fait la fête le 2 mai, le Día de las Madres de l'autre côté des Pyrénées, car le virevoltant ailier droit du FC Séville voue une admiration sans borne à sa mère et plus généralement à sa famille et à sa région. A tel point que cet attachement au foyer familial a failli lui coûter sa carrière internationale et c'est donc un petit miracle de le voir partir pour l'Afrique du Sud...Après Andrés... [Lire la suite]
Posté par Le Cyclone à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]