Le 11 juin prochain débutera la 19ème édition de la Coupe du Monde et après 6 mois d'hibernation, ce blog sort de sa torpeur à cette occasion. Histoire de rattraper le temps perdu, de nombreux articles vont être publiés autour cet évènement, à l'image de ce qui avait été fait lors de l'Euro 2008.
Comme il y a deux ans, on va ouvrir le bal avec la sélection de Raymond Domenech pour cette compétition. Comme il y a deux ans, le sélectionneur a commencé par publier une liste de 30 et comme il y a deux ans, cette liste me paraît déséquilibrée et comporte son lot d'imposteurs.

Gardiens : Hugo Lloris, Steve Mandanda et Cédric Carasso.

Hugo Lloris est désormais l'incontestable numéro 1 et il est dommage que Domenech ait perdu un an à s'en rendre compte. Mais les erreurs de 2006 et 2008 n'ont pas été reproduites : c'est bien le meilleur gardien français qui défendra les buts tricolores. Et au jour d'aujourd'hui, le gardien lyonnais semble le seul sélectionné capable de prolonger le séjour des bleus en Afrique du Sud.
Le choix de Mandanda comme doublure officielle ne semble pas porter à discussion alors ce gardien me semble toujours aussi surcôté. Outre ses cataclysmiques prestations en Bleu (13 buts encaissés en 12 sélections), une statistique illustre bien sa non compétitivité : Mandanda est le gardien de Ligue 1 avec le plus mauvais ratio tirs cadrés/arrêts... Mais bon, il joue à Marseille et Ruffier à Monaco...
Enfin, Cédric Carasso complète la liste et pourvu que Lloris ne se blesse pas car le Bordelais fait, comme son ancien coéquipier, partie de la caste des gardiens surévalués. Il sort d'une saison plus que moyenne avec les Girondins et n'a pas d'états de services remarquables. Contrairement à Sébastien Frey qui est perçu comme l'équivalent de Buffon en Italie mais à qui l'on reproche encore sa bourde, sans conséquence, en Ukraine, tandis que les errements de Mandanda en éliminatoires sont restés impunis alors qu'ils auraient pu avoir des conséquences dramatiques sans les mains d'Hugo Lloris et de Thierry Henry...

Défenseurs : Bakary Sagna, Anthony Réveillère, Williams Gallas (ou Marc Planus ?), Eric Abidal, Sébastien Squillaci, Patrice Evra et Gaël Clichy.

Le fossé qui sépare 2006 et 2010 est grand et le poste d'arrière droit en est la parfaite illustration : il y a 4 ans, on avait Willy Sagnol (tellement solide que Domenech pouvait se permettre d'appeler Chimbonda pour déconner et faire plaisir à Thuram), cette année, Bakary Sagna : 14 sélections, des difficultés défensives face à des joueurs de seconde zone et aucun centre potable à se mettre sous la dent. Bernard Mendy en plus costaud et en plus lent, en somme. Heureusement, Rod Fanni, le Sagna du pauvre, ne sera pas sa doublure officielle, le Rennais s'étant fait logiquement fait coiffer sur le poteau par Anthony Réveillère. Maintenant, il faut espérer que le Lyonnais continue sur sa lancée et renvoie Sagna à sa vraie place : sur le banc !
La défense centrale est le véritable point noir de cette équipe de France, ainsi que l'absence totale de jeu collectif mais c'est unautre sujet. Gallas est blessé et risque de faire une Vieira à l'Euro 2008, Abidal a des sautes de concentration fatales à ce niveau, Squillaci a joué 6 matches en 2010 et Planus n'a aucune expérience internationale. Mais on a échappé au pire car Boumsong, squatteur en chef du banc de touche depuis l'Euro 2004, n'a pas été convoqué.
Enfin, à gauche, Patrice Evra est indiscutable aux yeux de tous mais n'a jamais affiché en sélection le niveau de jeu qui est le sien à Manchester. La faute à une organisation collective désastreuse ? Enfin, Clichy est là parce qu'il joue à Arsenal mais ne serait-ce pas lui le 24ème homme ? En effet, Abidal (qui pourrait à l'occasion reformer son superbe duo avec Malouda), Réveillère, voire Malouda peuvent occuper le poste de latéral gauche alors que si Planus quitte les Bleus en cas de rétablissement de Gallas, il n'y aurait que 3 défenseurs axiaux (+Toulalan) alors qu'il y en avait toujours eu 4 (+Abidal) lors des dernières compétitions internationales. Cela paraîtrait bien plus logique qu'évincer un défenseur central...

Milieux : Lassana Diarra, Jérémy Toulalan, Alou Diarra, Abou Diaby, Franck Ribéry, Florent Malouda, Yoann Gourcuff, Sidney Govou et Mathieu Valbuena.

Patrick Vieira aura tout fait pour participer au Mondial mais il n'a pas été pris pour manque de temps de jeu. Quand on voit le nombre de minutes passées sur les terrains en 2010 par Lassana Diarra, Sébastien Squillaci et Thierry Henry, on voit bien que l'argument est caduque et que, comme à son habitude, Domenech n'a aucun fil conducteur. Surtout que même à 60%, Vieira a plus de talent que Diaby ou Alou Diarra et il possède surtout un vécu au plus haut niveau que n'aura certainement jamais la majorité des joueurs sélectionnés.
Parmi les récupérateurs, seul Toulalan mérite à mes yeux sa sélection mais le Lyonnais risque de jouer en défense centrale. Et quand on a en mémoire la performance des deux Diarra face aux Irlandais, cette possibilité fait froid dans le dos. Surtout que Lassana Diarra, proclamé meilleur récupérateur du monde à l'automne, est désormais remplaçant indiscutable au Real. Il est quand même surprenant qu'aucun joueur du milieu lillois n'ait été sélectionné alors que Mavuba, Cabaye et Balmont disposent tous 3 d'une qualité rare dans cette équipe : savoir jouer vers l'avant. Seul Gourcuff a cette capacité mais Domenech osera-t-il en faire un milieu relayeur ?
Au niveau des milieux offensifs, il n'y a pas grand chose à dire, Valbuena étant bien entendu l'exception qui confirme la règle. Concernant les absents, Ben Arfa est toujours aussi irrégulier, Nasri sort d'une saison quelconque alors que Sylvain Marveaux a pour principal défaut d'évoluer dans un couloir gauche déjà surchargé. Ribéry sort d'une saison difficile mais devrait être en grande forme : s'il ne se prend pas pour le sauveur de la patrie et joue avec ses coéquipiers, il peut être le moteur de cette équipe de France. Florent Malouda est le meilleur joueur de la meilleure équipe d'Angleterre et devrait logiquement prendre la place d'Henry dans le couloir gauche, le hic c'est qu'il n'y a plus de logique depuis un moment dans cette sélection. Qaunt à Govou, il n'a pas fait la saison de sa vie mais c'est quasiment le seul postulant au poste de milieu droit et c'est quand même autre chose que Loïc Rémy ou Jimmy Briand.
Enfin, Valbuenain n'a rien à faire là. C'est un milieu axial et cette sélection regorge de joueurs axiaux. S'il joue, il va passer son temps à se rouler par terre et ne bénéficiera pas d'arbitres aussi bienveillants qu'en Ligue 1. Et il manque cruellement de vitesse pour évoluer sur un côté au plus haut niveau international. Bien sûr, on va inévitablement faire le parallèle avec la sélection de Ribéry en 2006. Sauf qu'on se dirige plus certainement vers un scénario à la Bafé Gomis en 2008...

Attaquants : Thierry Henry, Nicolas Anelka, André-Pierre Gignac et Djibril Cissé.

Tout d'abord, on peut voir que 4 attaquants axiaux ont été sélectionnés alors que l'équipe de France ne joue qu'avec qu'une seule pointe. Ce qui est donc complètement inutile surtout que tous les 4 ont le même profil : ce sont des joueurs qui aiment prendre la profondeur alors que la France va essentiellement rencontrer des adversaires bien regroupés dans leur moitié de terrain. Si Henry peut occuper le couloir gauche, cette polyvalence est plutôt néfaste à l'équipe car s'il évolue à ce poste, il prendrait la place de Malouda ou Ribéry qui lui sont bien supérieurs. Les sorties d'Anelka dans le couloir droit ont été catastrophiques, repiquant sans cesse dans l'axe, il n'étire pas la défense adverse et son arrière droit est totalement privé de soutien. Djibril Cissé est trop limité techniquement et tactiquement pour évoluer sur un côté, tout comme Gignac qui a tendance à se décaler dans un couloir gauche déjà bien embouteillé.
Pire, dans cette liste, aucun joueur ne semble mérité sa sélection à part Anelka qui jouera enfin sa première Coupe du Monde. Henry s'est complètement fait étouffer par la concurrence à Barcelone et ce n'est pas le seul Messi qui lui fait de l'ombre car désormais Guardiola lui préfère même le très tendre Jeffren qui est pourtant très loin du niveau international et à des années lumières des autres jeunes attaquants Blaugranas (Bojan et Pedro). Ce n'est pas parce que Djibril Cissé a marqué 24 buts dans un championnat de seconde zone qu'il est devenu un grand attaquant : non, il reste toujours cette bonne vieille daube provençale, individualiste et totalement inutile face à des défenses regroupées et quand toute l'équipe ne joue pas pour lui. A ce compte-là, on aurait pu également sélectionner Wilfried Niflore meilleur buteur du championnat de Bulgarie... Enfin, André-Pierre Gignac a été diminué par les blessures tout au long de la saison mais ne s'est pas non plus montré très à l'aise face aux "grandes" nations (on parle juste de la Roumanie et de l'Irlande) lors de ses apparitions en bleu. Toutefois, s'il est moins rapide qu'un Cissé, il propose un profil plus intéressant, avec une meilleure conservation du ballon et un peu plus de jeu de tête.
Non, dans cette sélection, il aurait fallu privilégier des joueurs en forme et avec un profil différent. Guillaume Hoarau a eu une première partie de saison pourrie par les blessures mais ses prestations du printemps ont été plus que convaincantes. Surtout, son jeu de tête offensif et défensif aurait pu faire le plus grand bien à une équipe de France plus que limitée dans ce domaine, inquiétant quand on connaît l'importance des phases arrêtées dans le football actuel. Enfin, Kevin Gameiro, auteur d'une nouvelle saison remarquable sous le maillot lorientais, aurait mérité d'avoir sa chance : capable de prendre la profondeur, altruiste et à l'aise dans le jeu court, il aurait également apporté sa spontanéité et un registre plus complet que celui des joueurs sélectionnés. Le Ribéry de 2010, ça aurait pu être lui car marquer 17 buts (sans tirer les pénaltys qui plus est), ça équivaut à 30 réalisations dans le championnat, au hasard, Grec !!!